Les sphères de Dieu - Les Portes du Ciel (suite)

   
  Les sphères de Dieu
  Les Portes du Ciel (suite)
 

 





 

 
 

Page 29

 

Les Portes du Ciel (suite)

 

 

 

Création en vase clos. 
 
"…mais où voulez-vous aller…" (81,26) 
 
La Voûte solide, ou encore Voûte céleste et Voûte gardée, semble être faite d’une glace qui est pareille à du verre, sphérique et creux; elle est la partie gelée des Eaux d’en Haut et elle est orientée vers la froidure de l’Univers.  
L’eau étant un liquide et l’huile aussi, on pourrait comprendre que les Eaux d’en Haut sont la Mer d’Huile bénie et celles d’en bas, l’eau gelée de la Voûte solide. 
Par ailleurs, il faut compter les eaux qui sont réparties dans tout l’Univers au nombre des Eaux d’en Bas, sinon les Eaux d’en Haut seraient la Mer et les Eaux d’en Bas seraient la Voûte solide. 
 
"...Son Trône s'étend sur les cieux et sur la Terre...", (1, 256). 
 
"…et Son Trône est au-dessus de l’eau… », (Le Coran); 
 
« …l’Esprit de Dieu planait au-dessus des Eaux… » (La Loi) 
 
Dieu est au-dessus de toute chose qu’Il embrasse et Il est omniprésent : Son Esprit plane aussi bien au-dessus des Eaux d’en Haut que des Eaux d’en Bas. 
La Voûte solide sert à la fois de support hermétique éternel à la Mer lumineuse et de scellement hermétique éternel aux Ténèbres de l’Univers. 
Le Trône divin, (désigné par niche, dans le Texte saint) est un vase clos dans lequel l’Eternel a créé un deuxième vase clos, celui de la Voûte céleste (la lampe) qui est faite de la Voûte solide gardée et de la Mer d’Huile bénie lumineuse. 
Le Royaume céleste se trouve ainsi logé dans la partie supérieure de ce vase clos, entre le Trône divin et la Mer lumineuse et les élus du Paradis y vivent librement dans une félicité éternelle sans jamais vouloir en sortir. 
Sous la Mer lumineuse, la Voûte solide est un second vase clos qui englobe hermétiquement tout l’Univers qui est, lui, plongé dans les Ténèbres. Cet Univers est une prison de laquelle nul ne peut s’échapper. Y furent emprisonnées Eve et Adam après leur bannissement hors du Paradis et ils durent y laisser toute leur progéniture après leur libération.  
Les Portes que Dieu pratiquera dans le ciel sont celles qui s’ouvriront sur la liberté paradisiaque et se refermeront devant les damnés de l’Enfer. 
Lorsqu'après le Jugement dernier, l’Enfer sera formé au centre de l’Univers, les damnés y resteront éternellement enfermés, sans jamais pouvoir en sortir
et Dieu est plus savant.

 
 


Page 30
 
L'adoration éternelle. 
 
Pour les damnés, il n’y aura pas d’adoration éternelle puisqu’ils n’en ont pas pratiqué sur la Terre. 
L’adoration éternelle commence sur Terre et se poursuit au Paradis: il y adoration éternelle quand on s’y engage déjà sur Terre ou alors il n’y aura pas d’adoration du tout, car au Jour de la Résurrection il sera trop tard pour adorer Dieu. 
 
»…J’ai décrété que la Terre sera héritée par mes serviteurs vertueux… » ,  
 
« ...Dieu nous a légué la Terre que nous pouvons parcourir comme bon nous semble… » 
 
La Terre dont il s’agit ici n’est peut-être pas celle de ce Monde uniquement qui est un lieu de séjour temporaire, extrait du Soleil (du Feu) et sur laquelle vivent les mortels jusqu’à leur mort, mais également un Paradis situé dans le Royaume céleste, mais Dieu est plus savant.

Le Prophète Mohammed (PSSL) a dit qu’au Royaume céleste, les Paradis sont au nombre de dix et qu’ils sont étagés les uns au-dessus des autres, le plus haut d’entre eux, le Firdaous, étant le plus élevé et le plus proche du Trône divin et à l’ombre de celui-ci. 
L’Homme a été créé de telle manière, qu’il a besoin d’une Terre sur laquelle il peut trouver un appui et la Terre du Paradis est également ronde à cet effet. 
La Terre de ce bas-monde est un combustible extrait par Dieu du Soleil et sur cette Terre resteront les damnés après le Jugement Dernier, puis ils s’effondreront ensemble avec l’Univers qui, en fin de sa course rétrograde, deviendra l’Enfer compacté en une masse de sept couches de Feu. 
 
« …et Dieu dit à l’homme : Je t’offre un Paradis comme la Terre et, si tu le souhaites, Je t’en offrirai un second tout pareil… », 
(Hadith saint révélé par Mohammed (PSSL). 
 
Ici aussi, le Paradis est désigné par le terme de Terre et Dieu est plus savant. 
 
»…Dieu, il n’y a de Dieu que Lui, Le Vivant, Celui Qui existe par Soi-même, la fatigue ni le sommeil ne s’emparent pas de Lui…», (1, 256), 
 
« …là (au Paradis), aucune peine ne nous atteindra et aucune fatigue ne nous lassera… »,(35,32). 
 
"...(les élus) accoudés au Paradis sur de hauts sièges; ils n'y verront pas de soleil ni de froid...", (76,16).  
 
Le Créateur est tout-puissant et possède des pouvoirs que Ses créatures ne peuvent pas posséder. 
A l’inverse de Dieu et même si Dieu les a délivrés de la fatigue, les élus sont toutefois sujets au sommeil. 
L’homme, qui n’est qu’une créature faible et impuissante, nécessite, au Paradis aussi, tout ce qui lui est vital sur Terre et dont Dieu le pourvoit afin qu’il (l’Homme) reste en vie. Ce dernier nécessitera donc un rythme de repos nocturne analogue à celui dont il disposait sur la Terre,  dans le Bas-monde. 
 
»…et ils (les élus) se nourriront (au Paradis) de la chair des oiseaux qu’ils souhaiteront… » 

« …et ils boivent dans de grandes coupes… » 
 
Les élus respirent, mangent, boivent et dorment au Paradis de même qu’ils le faisaient sur Terre. 
 
  



Page 31 
 
Le Paradis est une Terre sur laquelle l’homme trouve un appui afin de s’y tenir et de s’y mouvoir et d'y pratiquer l'adoration éternelle.
Ce Paradis, cette Terre du Royaume céleste, flotte donc dans le Ciel et tourne probablement  sur soi-même tout en parcourant peut-être une ou plusieurs orbite (s) autour du Royaume céleste. 
L’opacité de la nuit qui est nécessaire à son sommeil lui est prodiguée par l’Ombre merveilleuse du Trône du Très-Haut et la lumière du jour dont il a besoin pour vivre éveillé lui vient de la clarté de la Mer lumineuse.  
Il se pourrait donc que le Temps soit réglé au Paradis comme il l’était sur Terre et que l’horaire des prières de l’adoration éternelle soit le même que celui qui était valable sur Terre et Dieu est plus savant.  
 
 
Les huit Anges 
 
Les huit Anges qui portent le trône du Très-Haut au-dessus d’eux mesurent : 
de l’orteil au genou, l’équivalant de la hauteur d’un ciel, soit :  
37.843.200 Km ; 
du genou à la hanche ils en mesurent autant, soit : 
37.843.200 Km et  
de la hanche à l’épaule également, soit:  
37.843.200 Km. 

Dans le Hadith traitant de l’étagement de la Création cité un peu plus haut, la mesure devant faire suite aux précédentes n’a pas été précisée, mais il est, cependant, possible de compléter soi-même. 
La tête des Anges, toutes proportions gardées, ne pouvant pas égaler la hauteur d’un ciel, il faut donc en conclure que c’est sur leurs ailes que les Anges doivent porter le Trône divin au-dessus d’eux. De cette manière, la dernière dimension imprécisée mesurerait elle aussi la hauteur d’un ciel, soit :  
37.843.200 Km, ce qui, en fin de compte, donne  aux Anges une taille totale de 151.372.8OO Km,
sinon pour la taille des Anges, du moins pour la hauteur qui sépare la Voûte du Trône divin du fond de la Mer lumineuse. 
Comme la Mer et la Voûte solide se partagent une même épaisseur de: 
37.843.200 Km, hauteur d’un ciel, 
la Mer serait donc profonde de: 
37.843.200 :2= 18.921.600 Km et
la Voûte serait épaisse de18.921.600 Km. 
Les pieds des Anges seraient plongés dans la Mer jusqu’au mollet, approximativement, et l’espace réservé au Royaume céleste qui va de la surface de la Mer à la Voûte du Trône divin, aurait une hauteur de: 151.372.800 - 18.921.600= 132.451.200 Km. 
Enfin, les Anges, vus de cette perspective-là,  pourraient porter le Trône divin sur leurs ailes déployées. 
Dieu a doté les Anges de deux, trois, quatre ailes et davantage. Chaque Ange possède donc plusieurs ailes et, comme les huit Anges sont disposés à égale distance l’un de l’autre, leurs ailes déployées régulièrement et en bon ordre pourraient former une sorte de charpente lumineuse dont les éléments seraient disposés de manière régulière et géométrique. 
  Et Dieu est plus savant.

 


Page 32
 
De toutes les manières, on peut comprendre que les Anges trouvent un appui très stable et très bien équilibré tout contre la Voûte du Trône divin et sur le fond de la Mer mumineuse, c'est-à-dire sur la face supérieure de la Voûte solide. 
Comme ils sont tous de taille égale, ils maintiennent tous ensemble ce merveilleux verre de lampe qu’est la Voûte céleste partout à égale distance de la Voûte du trône divin avec leurs pieds, de manière à ce que cette lampe flotte toujours au même endroit de la Création divine et Dieu est plus savant. 
 

Image N° 13 
 
 
 
Un déploiement régulier des ailes des anges pourrait former une sorte de charpente lumineuse sous la Voûte du Trône du Très-Haut. 
 
 




Page 33 
 
A l'Ombre du Trône divin
 
"...et une ombre étendue..." 
 
Le Trône du Très-Haut est plus vaste que la Mer lumineuse et son Ombre est la plus étendue au-dessus du Royaume céleste. Cette Ombre est tout à fait différente et plus belle que celle des Ténèbres de l'Univers.  
La Lumière qui provient de la Mer est étendue elle aussi, sur tout son pourtour, sur toute la surface de la sphère qu'elle représente.  
 
Les Jardins du Paradis offrent, pendant la journée, une ombre étendue aux élus. 
 
Dieu Seul sait si l’ombre que projetterait un élu qui se tiendrait debout, à midi, éclairé d’aplomb par la Mer lumineuse, ne serait pas de forme circulaire autour de lui. 
 





Continuer vers:

Les Portes de l'Enfer




Haut de page




 
  Nombre d'entrées: 46345 visiteurs (79350 hits) Merci.  
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=